Entraînement Cognitif

Entrainement cognitif 1

Les Anges du Développement vous parlent de l'entraînement ... cognitif?

Parlons maintenant en langage d’éducateur spécialisé, en utilisant l’approche « cognitivo comportementale ». Les pensées que j’alimente au moment de l’entraînement auront un impact direct sur mes résultats.

Par exemple, si j’alimente ce genre de pensées : « ça va être difficile », « je vais être raqué partout demain », « je ne serai pas capable de finir mon programme »… il y a alors plus de risque que mes pensées désagréables alimentent à leur tour des émotions désagréables tel que : être découragé, déçu et fatigué. Ainsi, vous ne serez pas capable de vous entraîner.

En revanche, si j’alimente des pensées agréables tel que : « je suis capable de le faire », « je vais donner mon max aujourd’hui», « je vais me sentir bien après », « je vais bien dormir ce soir »…. Toutes ces pensées agréables vont générer à leur tour des émotions agréables tel que : la concentration, l’énergie, le dépassement et la fierté. Réfléchir à votre objectif d’entraînement devient aussi un moteur de motivation, sujet d'un de nos autres articles. Vous ferez votre entraînement, en donnant votre max. Vous aurez alors plus de chance de vous surpasser et serez fier de vous!

Attention aussi à ne pas vous laisser envahir par vos colères extérieures! En effet, beaucoup de gens et à tord, se défoule de colère situationnelle, par exemple : patron qui nous a fait un mauvais reflet, auto qui va coûter chère en réparation, difficultés amoureuse, etc. Alors, la personne risque de se blesser car elle s’entraîne de façon plus explosive et moins concentré, les risques de blessures sont ainsi augmentés. On vous propose de vous défouler, en vous libérant de vos penser. Cela défoulera tout autant et en plus, cela devient un moyen de vous propulser vers un meilleur état d’esprit.

Les Anges, Jeff et Reg