L'Anxiété

L anxiete

Les anges du développement vous informent sur les effets bénéfiques de l’entraînement sur l’anxiété.

Saviez-vous que vous pouvez apprendre à gérer votre stress quotidien et votre anxiété en faisant de l’exercice physique?

C’est ce que révèlent de récentes études de l’université de Princeton au États-Unis. Les meilleurs entraînements pour réduire l’anxiété seraient le Yoga et les entraînements par intervalles à haute intensité, tel que sur www.eihi.ca. On parle ici de mieux – être.

Regardons d’abord les faits : Le Québec est l’une des provinces les plus stressé au Canada, 26.2% des personnes rapportent que leurs journées sont assez stressantes, voir même extrêmement stressantes, c’est plus de 1 personne sur 4, comparativement à la moyenne au Canada de 23%. Nous pouvons donc observer que nous vivons dans une société stressée, quand le quart de celle-ci le nomme et cela semble aussi montrer le 21e siècle comme étant devenu « le siècle de l’anxiété ».

Selon Dr Mercola, les meilleurs exercices pour réduire l’anxiété sont le Yoga (effet calmant) et l’entraînement par intervalles à haute intensité (défis, dépassement de soi et contrôle de soi). Ces exercices augmentent la dose d’Endorphine secrété dans le cerveau qui aurait des effets positifs sur différentes problématiques tels que : petite et grande dépression, problème de sommeil, la schizophrénie, les troubles anxieux, le TDAH bien entendu et, fort probablement, bien plus encore. L’entraînement, si pratiqué de façon régulière, amène aussi une meilleure estime de soi, d’une part dû à l’apport aux niveaux physiques et d’autres par dû à l’amélioration de votre santé, et comme jamais deux sans trois, nous sommes d’avis qu’il y aurait même un gain social, mais cela est un tout autre sujet.

Toujours dans le même ordre d’idée, nous pouvons aussi parler de l’étude récente de l’université de Princeton effectué sur des souris de laboratoire. Les chercheurs ont testé le niveau d’anxiété sur 2 groupes de souris, seul un des deux groupes pouvait faire de l’exercice physique régulièrement. Lorsqu’elles furent exposées à un «stresseur» environnemental, aucun signe d’anxiété n’a été remarqué chez le groupe de souris entraîné. De plus, l’étude a prouvé que l’exercice physique aide le cerveau à créer de nouveaux neurones, qui elles formeront de connexions synaptiques. Ces nouvelles connexions aident le cerveau à prendre de meilleures décisions plus rapidement, ce qui vous aide à gérer des émotions, plus facilement au quotidien, tels que le stress et/ou l’anxiété.

Parlons maintenant en langage d’éducateur spécialisé, nous allons comparer les symptômes de l’anxiété à ceux d’une séance EIHI! De façon générale, les signes d’anxiété sont : des palpitations, de la transpiration, de l'essoufflement, un sentiment d'irréalité, de vulnérabilité, des tremblements, des étourdissements, de la nausée, des bouffées de chaleur ou des frissons. Ces mêmes symptômes sont présents lorsque chacun donne son MAX lors d’un entraînement intensif. Par exemple, vous êtes rendu à votre 3e séries d’entraînement sur 4, vous devez apprendre à contrôler vos palpitations, votre souffle, vous aurez peut-être des étourdissements si vous allez trop vite ou même de la nausée, MAIS vous allez reprendre le contrôle de votre corps et votre esprit afin de compléter votre séance de 4 manches et ce, en apprenant à gérer vos pensées, qui vous dit que vous êtes déjà au bout de votre souffle, contrôler vos mouvements afin d’adapter votre corps et ainsi continuer, faire des choix de prendre des pause de 10, 15, 30 secondes, etc. Vous allez devenir meilleur et plus rapide dans ce processus qui vous aide à garder le contrôle de vous-même et ainsi à vous dépasser dans vos séances d’entraînement et/ou dans d’autres sphères de votre vie! Ce même PROCESSUS vous aide à gérer l’anxiété lorsque les symptômes se font sentir, comme par exemple, juste avant un oral, pensées négatives, une entrevue, toutes autres situations stressantes nécessitantes d’être gérées rapidement et positivement.

Lorsque vous faites une séance d’entraînement, vous prenez du temps pour être avec vous-même, comme le dit notre slogan Chacun son max! FAIS LE POUR TOI! L’entraînement a donc pour effet de «vous ramenez à vous-même » et du même coup, diminuer, voir enlever les distorsions cognitives causé par les pensées anxieuses qui s’alimente souvent des palpitations et essoufflements qui semblent non contrôlables… De là l’expression « Contrôler les contrôlables!»

Les anges du développement vous proposent des programmes d’EIHI incluant une séance de yoga et/étirements qui est fortement recommandé de faire avant et après chaque séance d’entrainement. WOW! Du bien-être dans le confort de ma demeure!

Dernière bonne nouvelle, l’anxiété est réduite par l’exercice, même si vous vous sentez forcé de le faire lorsque vous le faites! Hahaha! Vous aimez, partagez et aimez la page! Aux plaisirs!

Reg et Jeff

 

Source : www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=stress-mal-xxi-siecle

https://www.princeton.edu/news/2013/07/03/exercise-reorganizes-brain-be-more-resilient-stress

https://fitness.mercola.com/sites/fitness/archive/2013/07/19/exercise-anxiety-relief.aspx?e_cid=20130719_DNL_art_2&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_content=art2&utm_campaign=20130719

http://doctormurray.com/exercise-reduces-anxiety/

https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-625-x/2015001/article/14188-fra.htm